Kayji : les Chroniques de Wakfu


Aujourd’hui nous avons rencontré Kayji. Joueur sur Dathura depuis maintenant 1 an et demi, il nous raconte son histoire et les aventures de son personnage à travers la musique. Prêt pour une ballade lyrique ? Je vous invite à découvrir son univers dans notre nouvelle interview.

– Quand et pourquoi as tu commencé la musique ?

J’ai commencé véritablement la musique à l’âge de 14 ans il me semble. Pourquoi ? Je pense que je ne peux pas vivre sans musique, ou alors, je deviens fou. C’est juste plus fort que moi. J’ai été intermittent du spectacle quelques années, pour arrêter et devenir développeur et sound designer.

– Quels instruments maitrises tu et quels sont tes préférés ?

Je joue surtout de la guitare et ses dérivés à cordes. Electrique, folk, classique, mandoline, basse. Un peu de clavier mais à un niveau assez simple, les ongles longs gênent pour le piano ^^; Quelques flutes et pas mal de percussions. Je maitrise la MAO (Musique assistée par ordinateur).

Les guitares sont mes instruments préférés, pour une raison de sensualité. Pour être plus clair, outre le son, il y a le contact physique avec l’instrument, sous les doigts, et aussi dans le ventre. Le son est renvoyé par la caisse de résonance et cela procure des sensations et des interactions que je ne retrouve pas avec d’autres instruments. Les guitares que vous pouvez entendre en concert ou sur les vidéos :

– Qu’est ce qui te plaît le plus dans ton activité ?

Si on parle de mon activité musicale, ce qui me plaît le plus, c’est la totale liberté. Concrètement, j’ai été musicien professionnel il y a pas mal de temps, mais je devais jouer de la musique qui ne m’intéressait pas pour en vivre. J’ai donc fait le choix de faire un autre travail à côté, pour ne faire que ce que je souhaitais en musique. J’en fais moins, mais je choisis ce que je fais et cela me convient mieux.

En plus de cela, jouer un instrument reste un plaisir dont je ne me lasse pas. C’est la magie du son, ponctuel et temporel, une fois que c’est fini, c’est fini. Il faut saisir l’instant et profiter tant que l’on est dedans. C’est un art de performance avec un aspect volatil. Chaque prestation est unique, et même si on peut enregistrer, cela donne une valeur toute particulière à la moindre performance.

– Pourquoi as tu commencé à jouer à Wakfu et qu’est ce que tu y aimes le plus ?

Ayant été développeur et animateur Flash, je connais Ankama depuis très longtemps. Mais je n’avais jamais accroché à Dofus. Par manque de temps ? Peut-être. Bien plus tard, l’animé Wakfu arrive sur Netflix. Emballé par l’univers et les personnages, je me suis rappelé qu’un collègue avait essayé la beta Wakfu, et qu’il y a avait donc un jeu. Grâce au free to play, j’ai essayé le jeu (m’étant pourtant juré de ne plus passer trop de temps dans un jeu) et j’ai adoré.

Dans mon boulot on appelle ça l’effet « wahouuuu », et clairement, Ankama en a le secret. Les premiers mois, il s’agissait surtout de découvrir le contenu, les quêtes, l’univers. C’était beau, très plaisant. J’ai adoré cette période. Puis est venu le temps du jeu social, avec les guildes, l’écologie, la politique. J’aime presque tout dans Wakfu. A part le PvP qui n’est pas mon jeu (sauf en politique).

– Pourquoi avoir décidé de créer de la musique en rapport avec Wakfu ?

J’ai envie de répondre … pourquoi pas ? 😀 Je dois d’abord évoquer les concerts sur le TeamSpeak communautaire WakfuTime, ou après un petit bœuf en privé pour la guilde , une modératrice a eu l’idée de faire un event concert régulier. Le principe est simple, je joue pendant 1h30 à 2h, dans un canal créé pour l’occasion. La réaction de la communauté a été immédiate et très chaleureuse. Ces concerts ont lieu une à deux fois par mois depuis janvier 2016 (Ainla : Vous pouvez d’ailleurs retrouver la date de tous ses concerts sur notre Agenda).

D’un autre côté, je compose depuis des années, pour mon plaisir. Mais étant donné qu’une partie de mon temps libre est passé en jeu, je peux considérer que le jeu est une partie de ce que je vis. Ce n’est qu’un jeu mais les aventures qui nous y vivons sont tout de même réelles. J’ai donc voulu raconter les histoires que j’ai vécues en jeu avec d’autres joueurs comme des chroniques, sous le prisme de mon personnage.

Le projet initial était de raconter les histoires créées par les joueurs sur le serveur Dathura. Mais la force de l’univers et le contenu m’ont donné également envie de rendre hommage au jeu lui-même. C’est donc un mélange de tout ça. De plus, j’aime l’idée de renverser les choses par moment. Plutôt que simplement consommer du contenu de la part d’Ankama, parfois, les joueurs peuvent pousser leur propre contenu, comme une extension du trans-média. Cela ne doit pas prendre le dessus, mais j’aime cette idée.

Les fanfics et les fan-arts sont très nombreux. Alors pourquoi pas des fan-music ? La démarche est sensiblement la même. Je terminerais en disant que si je continue, c’est grâce aux nombreuses réactions positives des joueurs. Je reçois beaucoup de mp in game, sur Twitter ou TS qui me disent en vouloir plus et être ravi de profiter de ce contenu. Je ne suis donc pas près d’arrêter 🙂 Le modeste home-studio :

– Quelles sont tes créations préférées et pourquoi ?

Je ne parlerais que de celles qui sont publiées à ce jour. Il y a d’abord « La chute de Sufokia ».

C’est purement une histoire de joueurs. Un événement politique très important, la prise des quatre nations par la guilde « la coalition universelle », qui a forgé mon entrée en politique dans le jeu et a eu une influence importante sur le serveur pour plusieurs mois. Cela méritait d’être mis en musique comme un fait historique (de Dathura). J’y ai mis une mélancolie profonde car je faisais partie de ceux qui avaient vu le coup se faire. J’avais essayé de persuader les guildes de ne pas multiplier les candidatures à l’élection pour éviter cette prise de pouvoir. Il y eut 13 candidatures je crois et le pouvoir fut pris par la coalition universelle.

Petit détail : le piano en seconde partie est pompé sur la sonate au clair de lune de L.w Beethoven. C’est totalement volontaire, pour rappeler de manière indirecte l’émotion dégagée par cette oeuvre.

Je parlerais ensuite de « Mimi la merveilleuse » car en plus d’être un morceau que j’aime beaucoup, c’est une démarche totalement opposée par rapport à la chute de Sufokia.

Beaucoup de musiques sont déjà écrites et attendent juste d’être enregistrées. Mais elles concernent les joueurs de Dathura. Simplement, j’ai trouvé que l’équipe de Wakfu s’était particulièrement démenée ces derniers mois pour nous offrir du contenu et des fonctionnalités. Entre les BU, les niveaux modulables, les donjons stasis, les quêtes, les events … J’ai lâchement profité du fait que Kme semblait attachée à son personnage (ce qui prouve que l’équipe n’est pas là que pour faire de l’argent mais qu’elle aime ce qu’elle fait) pour composer une musique sur Mimi.

C’est destiné à Kme mais aussi à toute l’équipe ! En remerciement du taff accompli dont nous profitons tous les jours. Le personnage de Mimi me semblait être le bon sujet pour faire quelque chose qui soit chargé d’émotion. Même si j’ai occulté une partie de sa personnalité (il fallait que ce soit beau, et j’ai évité la partie burlesque qui aurait pu être présente). J‘ai changé l’ordre de mes enregistrements pour finir ce morceau en 2016.

– Comment aimerais tu voir ton activité évoluer dans le futur ?

J’en n’en sais strictement rien (rires) ! Ce qui est sûr, c’est que je ferais toujours de la musique. J’ai pas mal de concerts IRL de prévus, mais c’est un tout autre genre. Je souhaite continuer à composer et surtout trouver le temps et les moyens de faire des enregistrements propres (je dois actuellement attendre le moment silencieux dans la maison pour enregistrer une guitare).

J’aimerais en vivre bien sûr, mais c’est quelque chose de très difficile quand on souhaite faire de la musique personnelle mais appliquée à l’image ou aux jeux vidéo. Seule certitude, même sans publication ou diffusion, je continuerais à composer, comme je le fais depuis plus de 15 ans.

Quand je serais lassé de mon travail de lead dev, je chercherais des opportunités pour composer pour des œuvres multimédias. Il est par contre hors de question de vivre de la scène. J’en fais toujours mais c’est épuisant et cela laisse peu de temps pour la création.

– Que prévois-tu pour ton site/ta chaine dans l’avenir ?

Une refonte pour le site, je l’ai monté un peu vite et il est mal organisé. J’ai besoin de matière graphique aussi mais j’attends d’avoir de quoi payer des personnes pour cette refonte car je me refuse à faire travailler sans une rétribution digne de ce nom. Je dois également revoir les rubriques car entre les convers, les compositions persos, les fan music et les concerts sur le TS WakfuTime, cela fait un amas de choses à lire et ce n’est pas très compréhensible ^^. La chaîne sera elle alimentée par les compositions originales, les fan-music, les covers demandées par les joueurs et peut-être quelques tutoriels et tablatures car c’est une demande qui reviens souvent ^^

Il me faut juste du temps (beaucoup) pour faire cela. Une pièce complètement isolée des bruits domestiques est en train d’être préparée pour cet usage mais ce ne sera pas prêt avant le mois de mars (le bruit du four à micro-ondes passe très mal dans un micro Rode NT1 par exemple).

– As tu des idoles, des inspirations particulières ?

J’en ai beaucoup mais s’il ne devait en rester que quatre cela serait :

  • 1/ Mike Oldfield. Lui, je peux vraiment dire que je suis fan. Depuis mes 15 ans, sa musique me touche, son son, son toucher de guitare unique, et la liberté et le non conformisme de certaines de ses productions ! Pour la jeune génération qui ne connais pas, cherchez Tubular Bells (l’exorciste), Moonlight Shadow, même s’il a fait de bien meilleurs compositions que cela.
  • 2/ Pierre Bensusan. Guitariste discret en France mais très connu aux USA, il a un jeu de guitare très personnel mais sa technique est au service de la musicalité et de l’émotion. En l’écoutant, on a parfois du mal à croire qu’il n’y a qu’une guitare qui joue.
  • 3/ Soir Siberil. Guitariste breton, aussi adorable humainement que talentueux. Son jeu peut sembler compliqué, en réalité, quand on essaye de s’y coller, c’est encore plus difficile. C’est de la musique celtique mais il fait partie de cette génération du folk breton qui a relancé le genre, avec de nombreuses ouvertures sur les musiques d’ailleurs. Je crois que je suis fan également.
  • 4/ Kawai Kenji. Personnel, typé, beau, génial. Je n’ai rien de plus à dire, il sait faire pleurer les synthétiseurs ce qui n’est pas chose facile, en plus d’être un bon guitariste et un compositeur de génie.

– Tu as un Tipeee, aimerais tu nous en parler un peu ? (Son Tipeee ici)

Je vois que rien n’échappe à MethodWakfu 😀
Au départ, ce tipeee concernait surtout au départ les concerts que je fais sur le TS communautaire WakfuTime. Je m’explique : Chaque concert, c’est du temps et du matériel investi. Cela peut sembler dérisoire, mais je peux vous assurer qu’un jeu de cordes neuf est mort à la fin du concert. De plus, je passe du temps à préparer les « song requests », c’est à dire les morceaux que la communauté me demande de jouer.

C’est 2 à 3 jours de travail avant chaque concert, et je prépare les bandes son moi-même quand cela m’est possible. Je loue ou achète des instruments virtuels comme le EastWest ComposerCloud X, ou Native instrument Komplete. Bien sûr, sans les concerts, je les louerais tout de même. Quelques personnes se sont spontanément proposées pour m’aider à financer une partie des frais engagés. J’ai décidé de mettre cela sous la forme d’un Tipeee, qui couvre les concerts, les covers, les créations originales qu’elles soient inspirées de Wakfu ou non. C’est une formule que je veux croire viable pour aider à financer ces activités tout en laissant le contenu accessible et gratuit. Les personnes qui aident financièrement savent qu’elles le font au bénéfice de tous.

Une autre chose importante, j’aimerais faire illustrer certaines compositions par des graphistes ou dessinateurs de la communauté. Mais il est hors de question que ce soit gratuit. Si le tipeee fonctionne, cela permettrait de rétribuer les éventuels intervenants. 100% de l’argent ne sera pas réinvesti dans des illustrations ou des plug-ins audio en location. Ce serait malhonnête de faire croire le contraire, mais une grande partie (tout dépend des volumes) Si l’expérience fonctionne, il est possible que je réduise mon temps de travail actuel pour plus de production musicale, mais dans un registre qui pourrait être plus éloigné de Wakfu.

– Quelque chose à rajouter pour la communauté ?

Un grand merci ! Très sincère. Cette année fut remplie de jeu, d’histoires, de RP, mais aussi de concerts. Je reçois beaucoup de messages sur les musiques et cela me fait énormément plaisir. J’espère que 2017 sera aussi riche que cette année passée. Je connais désormais beaucoup de joueurs de Dathura et Aerafal. J’aimerais dire aux autres communautés que si je parle très mal anglais, je peux le lire et l’écrire plutôt correctement.

N’hésitez pas à me contacter, j’aime les échanges ! Enfin, je constate que pas mal de fan-sites très complets et de chaines youtube se sont ouverts et sont très actifs ! J’adore, et cela ne peut qu’être positif pour le jeu et la communauté. Continuons ! Pour que Wakfu vive encore longtemps et toujours plus fort !

Rappel : Tous les fichiers audio sur kayji-music.com sont libres d’écoute, de partage, et peuvent être utilisés dans vos vidéos si vous n’en faites pas commerce. Pensez à créditer. Si vous monétisez, alors contactez-moi ^^

Merci à MethodWakfu 🙂

Kayji

2 commentaires sur « Kayji : les Chroniques de Wakfu »

  1. Il serait peut être temps de changer de répertoire culturel, Wakfu, c’est bien, mais c’est un jeu extrêmement limité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.